Premières tendances de la consultation sur la passerelle de l’île de Puteaux

Dix jours après le lancement d’une consultation des habitants sur le projet de passerelle de l’île de Puteaux, nous publions aujourd’hui les premières tendances sur plus d’une centaine de votes, recueillis sur le terrain, via notre formulaire en ligne, par e-mail et sur les réseaux sociaux. 

Nous pouvons aujourd’hui, l’affirmer : le projet de passerelle passionne les putéoliens. Notre initiative a reçu un très bon accueil sur le terrain et sur internet. Nous avons rencontré de nombreux habitants ravis de pouvoir donner leur point de vue sur le projets. Ces rencontres ont donné lieu à des échanges constructifs et argumentés. En dix jours, nous avons recueillis 123 avis qui nous permettent aujourd’hui de dégager les grandes tendances de cette consultation :

Premiers enseignements

Plébiscite pour une passerelle dans le prolongement de la rue Godefroy. La proposition n°1 ressort du lot en recueillant près de 60% des votes (73 votants). Bien que certains trouvent cette implantation trop proche du Pont de Puteaux, cette implantation est vue par d’autres comme étant très centrale par rapport à l’ensemble de la ville. Les personnes sondées remarquent également qu’elle permettrait un accès direct au Palais des Sports et sa piscine tout en permettant une liaison directe avec le centre-ville.

Paroles de putéoliens :

“L’accès direct à la piscine assure le succès et l’adoption du projet par les putéoliens.”

“La rue Godefroy est la plus accessible pour rejoindre le centre et les autres quartiers (donc le plus d’habitants), l’aspect esthétique (continuité et perspective).

Incompréhension de l’implantation au niveau de la rue de l’abbé Guibert. Le projet n°2, porté par la ville, recueille un peu plus de 7% des votes (9 votants), essentiellement des habitants de Bellerive ou alentour, qui seront directement avantagés par cette localisation. Elle reste incomprise par les habitants des autres quartiers de la ville dont les votes se sont plutôt portés sur les options offrant une connexion plus directe. La question de l’escalier est également un frein pour cette option. Espérons que si le projet se concrétise à cet emplacement, les architectes sauront être inventifs en trouvant une astuce permettant un accès plus doux que celui demandé au cahier des charges.

Paroles de putéoliens :

J’habite Bellerive et aussi lorsque je viens du métro (après le boulot) et que la grille entre Neuilly/Puteaux est fermée c’est plus pratique, ça évite un bon détour pour la piscine.

“Proximité de mon domicile et perspective de modernisation de la rue Guibert.”

L’option 2 est de fait trop sinueuse, et la nécessité d’un ascenseur /escalier est moins ouverte à tous, et peut en outre s’avérer inutilisable pour les usagers en fauteuil/poussette en cas de problèmes mécaniques.”

Au pied de la Tour France, une implantation qui séduit. L’option n°3 n’est pas en reste puisqu’elle recueille tout de même 33% des votes (41 votants). Son atout indéniable : la localisation a équidistance des 2 ponts de Puteaux et de Neuilly. Son principal inconvénient : cette localisation ne serait pas très avantageuse pour les habitants du centre et du sud de la ville (côté Suresnes) puisqu’elle entraînerait un allongement du parcours pour accéder à la piscine par exemple. En terme d’insertion urbaine, le contexte s’y prêterait parfaitement, puisqu’implantée dans le prolongement d’un large espace public déjà arboré. Le point délicat reste le déplacement de la station-service et la démolition du petit bâtiment bâti situé au-dessus, mais rien d’insurmontable avec une politique urbaine volontariste.

Paroles de putéoliens :

“Entre le pont de Neuilly et le pont de Puteaux il y a un trop grande distance surtout lorsque vous devez faire le tour à pied.”

“Permet d’accéder plus directement aux parties promenantes de l’ile d’une part. Et pour y aller, de passer par un quartier qui se désenclaverait.”

 

Une consultation réussie

L’association Citoyens en action à Puteaux se félicite de cette consultation :

1 – Elle permet de donner enfin la parole aux habitants en leur permettant de s’exprimer dès la conception d’un projet dont il sont les futurs utilisateurs et qu’ils financent par le biais de leurs impôts. Il est enthousiasmant de voir le grand intérêt porté par les Putéoliens sur un projet de ce type.

2 – Elle permet de peser le pour et le contre de chaque option et montre que l’option n°1 (rue Godefroy) semble rassembler davantage de citoyens. Il semblerait qu’une telle étude ait été réalisée en interne par la ville il y a plusieurs mois, sans que la ville n’explique publiquement les avantage d’une implantation au niveau de la rue de l’Abbé Guibert, un choix discutable à la lumière des premiers résultats de la consultation.

 

Prochaine étape au conseil municipal 

Un conseil municipal se tiendra le 5 juillet à Puteaux à partir de 19h30. La passerelle sera abordé lors du point n°8 de l’ordre du jour qui prévoit de délibérer sur l’attribution du marché de maîtrise d’oeuvre, c’est à dire le choix du projet et de son architecte. Il semblerait donc que sera entériné demain le choix du projet pour une passerelle au niveau de la rue de l’Abbé Guibert.

Dans ces circonstances, nous demandons à la ville de :

mener une concertation publique afin de faire confirmer son projet par les habitants, ou à défaut, de revoir le choix d’implantation,

définir un plan de développement des circulations douces pour faciliter les accès à la future passerelle depuis les autres quartiers de la ville,

aménager des pistes cyclables sur le pont de Puteaux et sécuriser le carrefour entre le pont et la ville, afin de garantir le confort et la sécurité des habitants sur ce point sensible.

La consultation se poursuit tout l’été. Si vous n’avez pas encore voté, il est encore temps de le faire : http://goo.gl/forms/FIBKafNxHqsDlz8I2

Laissez un commentaire !