Ecœuré par la médiocrité des cadeaux offerts aux putéoliens, il part vivre au Danemark

L’ancien Président de l’association « Citoyens Puteaux » a annoncé hier soir son intention de déménager de la ville de Puteaux en raison du mauvais choix des cadeaux et animations proposées par la ville la plus riche de France.

« La carte de vœux sans la bougie était le coup de trop » fulmine-t-il, devant un parterre de journalistes convoqués à la maison des associations. « J’ai pris ma décision après avoir découvert qu’il n’y avait aucune bougie de prévue pour aller avec cette carte-lanterne. On se fiche de qui ici ? J’ai honte pour ma ville. C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. »

L’affaire du pelle-pommes en ligne de mire

« Déjà, j’avais trouvé le pelle-pommes distribué en mai très limite. Qui pèle des pommes aujourd’hui avec un pèle-pomme ? Et pourquoi pas un dénoyauteur d’abricot ? » s’emporte-t-il devant les journalistes. Le jeune homme n’en démord pas. « Le pire, ce sont les montagnes russes installées sur le parvis de la mairie. J’ai essayé, résultat : zéro sensation. J’avais demandé à être remboursé avant de me rappeler que c’était gratuit. Mais quand même ! ».

Le Danemark plutôt que Levallois-Perret

Destination, le Danemark. « Il paraît que les gens vivent heureux, sans avoir besoin de recevoir des cadeaux de la municipalité ou d’être invités à des réceptions ». « Mais j’ai improvisé, le choix s’est fait à l’instinct », lâche-t-il en retrouvant la trace de l’email de réservation du billet d’avion. Il ajoute d’un ton ferme qu’il « ne refera pas la même erreur » que l’un de ses amis putéoliens excédé par la situation, parti à Levallois-Perret. « Certes, je comprends son parcours, mais il déchante aujourd’hui, le budget est moindre ». « Par contre j’aime bien le style du maire de là-bas. Il dégage vraiment quelque chose » observe-t-il, avant d’ajouter, une lueur dans les yeux « J’espère qu’il y aura aussi de grandes personnalités politiques au Danemark ».

 

CET ARTICLE EST UNE PARODIE.

Laissez un commentaire !