Passerelle de l’île de Puteaux : pourquoi pas une concertation ?

On en parle depuis longtemps et le projet va enfin se concrétiser : dans les années à venir, vous pourrez emprunter une nouvelle passerelle dédiée aux piétons et aux vélos pour rejoindre l’île de Puteaux.

 

Une très bonne idée, mais… un projet mené sans concertation avec les Putéoliens

Alors que le projet est sur le point d’être figé dans sa conception, nous souhaitons vous donner l’occasion de vous exprimer sur ce projet qui vous est destiné puisque vous emprunterez cette passerelle pour vous rendre sur l’île et pro ter de ses espaces de loisirs et de ses équipements sportifs.

 

Je donne mon avis sur la localisation de la future passerelle !

 

Un projet censé améliorer vos déplacements, mais… qui ne devrait pas être si pratique

Tel que décrit dans l’appel d’offre, le projet de la ville suscite quelques interrogations : une implantation peu évidente et une accessibilité compliquée qui risquent de nuire à la fluidité de vos futurs cheminements vers l’île à pied, en vélo, en fauteuil (PMR) ou avec une poussette.

 

Une passerelle qui débouchera… sur une voie en siphon

La ville souhaite implanter la passerelle au niveau de la rue de l’Abbé Guibert. Vous connaissez ? C’est une voie en siphon, non passante,
peu accessible depuis le reste de la ville et sans perspective vers la Seine !

plans

Importance de la localisation de la passerelle afin de garantir
une bonne accessibilité depuis le reste de la ville. 

 

Une passerelle accessible… par un escalier ou un ascenseur

Le peu d’espace au niveau de la rue de l’Abbé Guibert fait qu’il sera nécessaire de monter plus de 5 mètres par escalier ou ascenseur pour accéder à la passerelle qui franchira le quai de Dion Bouton, puis la Seine.

coupes

Importance de la fluidité des parcours pour les piétons, les vélos,
les poussettes et les personnes à mobilité réduite.

 

Afin d’en débattre, notre association citoyenne propose deux solutions alternatives au projet de la ville :

Du sud vers le nord, les trois options sont :

Option n°1 : dans le prolongement de la rue Godefroy (reliant le Vieux Puteaux et centre-ville au Palais des Sports)

Option n°2 (le projet de la ville) : dans le prolongement de la rue de l’Abbé Guibert (reliant Bellerive et le stade de football)

Option n°3 : dans le prolongement du square Léon blum (reliant la Tour France et le stade de rugby et d’athlétisme)

 

options

sequences ok

 

Impliquer les citoyens et élargir le périmètre du projet

Estimé à 15 millions d’euros, le budget dépasse ce qui est constaté sur des projets similaires. Le projet sera financé par les ressources financières exceptionnelles générées par le quartier La Défense… mais il s’agit d’argent public ! Cela mérite bien de mener une démarche de concertation auprès des habitants !

Il suffit de regarder ce qu’il se fait dans les communes voisines pour constater que Puteaux est à la traîne en terme de déplacements doux : peu de voies piétonnes, pas de pistes cyclables. La passerelle ne doit pas rester un objet isolé. Elle doit être l’occasion de repenser les déplacements dans notre ville pour mieux connecter les quartiers d’habitations du bas et de haut de la ville avec l’île, principal espace vert de Puteaux et destination loisirs de nombreux habitants.

 

C’est pourquoi, nous proposons : 

1 – Que les Putéoliens puissent donner leur avis sur les implantations possibles de la passerelle afin de conforter ou faire évoluer le projet.

Cette grande concertation sera menée à l’occasion de plusieurs opérations de tractage sur le terrain pendant les semaines à venir. Nous invitons également les habitants à nous donner leur point de vue en votant par email (envoyer 1, 2 ou 3 à contact@citoyensputeaux.fr) ou en votant sur un formulaire en ligne accessible sur le lien ci-dessous. Nous publierons d’ici quelques semaines les résultats de cette étude.

Je donne mon avis sur la localisation de la future passerelle !

2 – Que la ville engage dès à présent la création d’aménagements piétons et cyclables qui permettront de rejoindre plus facilement la passerelle depuis le reste de la ville.

Chaque année, d’ici la réalisation de la passerelle, des travaux de voirie pourraient être réalisés afin de permettre de créer des itinéraires, fluides et confortables depuis le bas, mais aussi depuis le haut de la ville, afin de rejoindre la passerelle : voies piétonnes, trottoirs larges et arborés, pistes cyclables.

 

On le sait, Puteaux dispose de beaucoup de moyens. C’est une chance, alors saisissons-là !
Imaginons, ensemble, un projet exemplaire et ambitieux !

Trackbacks & Pings

Laissez un commentaire !